Médiation équine

Pour commencer, quelques mots-clefs...

Show More

Relation

Mouvement

Nature

Partenariat

Corporalité

Observation

La médiation équine, c'est la création d'un espace sécurisé dans lequel peuvent se rencontrer deux êtres : un humain en recherche de mieux-être et un cheval. Cette rencontre, en présence du praticien, est au service de la personne : elle peut lui permettre d'évoluer grâce à une meilleure connaissance de soi, l'aider à résoudre un problème d'ordre psychique ou physique, à mieux vivre une problématique passagère en reconnaissant ses besoins et en exprimant ses émotions, se reconnecter à la nature et au monde animal... Les exemples sont aussi nombreux qu'il y a de rencontres possibles !

La personne accompagnée

La médiation équine peut permettre d'accompagner des personnes dans de nombreux cas de handicaps, de troubles ou de difficultés rencontrées sur le parcours d'une vie.

En voici une liste non exhaustive :

  • Personnes avec un handicap mental

  • Personnes ayant des troubles physiques purs

  • Personnes avec des troubles sensoriels (malvoyant, malentendant, etc)

  • Personnes polyhandicapées, IMC (Infirmité Motrice Cérébrale)

  • Personnes avec troubles du spectre autistique

  • Personnes psychotiques

  • Personnes en dépression

  • Personnes en situation d’addiction

  • Personnes (adultes ou enfants) avec troubles de l’attachement / du lien

  • Personnes (adultes ou enfants) avec troubles du comportement

  • Enfants avec troubles scolaires (dyscalculie, dyslexie, dysphasie)

J'accueille également des personnes souhaitant simplement aller à la découverte du cheval "autrement" (en prenant le temps, sans objectif sportif) ou les personnes ayant eu une mauvaise expérience dans le passé et souhaitant renouer avec ce merveilleux animal. 

Quelque soit l'âge et la difficulté rencontrée, la relation avec le cheval peut apporter un mieux-être. Il n'est pas nécessaire d'avoir pratiqué l'équitation au préalable ni de connaître déjà les chevaux.

1/3

Le cheval... Qui est-il et pourquoi est-il un bon partenaire de la relation d’aide ?

Le cheval est un animal social qui rentre naturellement en relation avec ses congénères. Domestiqué, il rentre également naturellement en relation avec les humains avec qui il provoquera donc des interactions. Il communique principalement avec son corps et il permettra aux personnes le rencontrant d’engager le leur dans cette relation, sans forcément user de la voix. Le cheval sera également la source de sensations multiples : les odeurs, sons et différents touchers sont très nombreux à son contact et dans son environnement. Le cheval est un être non jugeant, c’est-à-dire qu’il n’émet pas de regard négatif sur les différences ou les handicaps. Enfin, c’est un animal qui vit « ici et maintenant ». Les chevaux peuvent nous aider à revenir dans le moment présent, nous qui sommes parfois beaucoup centrés sur le passé et le futur dans notre société.

De part toutes ces caractéristiques, le cheval est un partenaire idéal avec lequel rencontrer des personnes en quête de mieux-être. Il pourra permettre selon les situations et les personnes de solliciter les sens, de mettre le corps en mouvement, de reprendre confiance en soi, d’apprendre à moduler son énergie et ses intentions, d’inciter au calme... La liste est longue !

Le praticien est formé à la relation d'aide et à l'accompagnement des personnes, qu'elles soient en situation de handicap ou qu'elles rencontrent une difficulté sur leur parcours de vie. Il accueille les individus sans jugement, avec bienveillance et assure leur sécurité en présence du cheval, animal qu'il connaît très bien. Il va à la rencontre de l'Autre au-delà du handicap, s'il est présent, et du diagnostic. Le praticien est formé aux techniques d'écoute. Il s'adapte et fait des propositions en fonction des observations faites sur l'instant, prenant en compte la personne qu'il accompagne et le cheval.

Le praticien en médiation équine travaille en collaboration avec les autres professionnels aidant les personnes accompagnées, que ce soit une aide sociale, médicale ou des soins complémentaires.

Quelques précisions concernant la terminologie...

En Belgique, où je me suis formée, le terme générique d'hippothérapie est employé pour parler des pratiques d'aide et de soin de la personne grâce au cheval.

 

En France, les termes sont différemment employés : par exemple, l'équithérapie concerne la psychothérapie avec le cheval tandis que l'hippothérapie concerne la rééducation physique assistée par le cheval.

Dans le paysage des termes constituant ces professions, je me reconnais plutôt sous le terme de "praticienne en médiation équine". Je suis formée à la relation d'aide à la personne grâce au média qu'est le cheval, et prends en compte l'individu dans sa globalité, autant sur le plan de la psychée que le plan physique.

Je vous propose trois grandes approches dans ma pratique de la médiation équine. Ces approches permettent de clarifier les possibilités et de s'adapter à la demande de chacun, mais ne sont pas là pour figer la pratique : tout accompagnement peut comprendre plus d'une approche ou évoluer au fil du temps d'une approche vers une autre, toujours en fonction de la demande.

1.

Approche relationnelle et sensorielle

Rencontre du cheval et découverte des sensations

(sons, odeurs, toucher, etc) et modes de relation qu'il peut offrir

2.

Rééducation assistée par le cheval

Soin ou rééducation de déficiences, souvent en accompagnement de kinésithérapie, orthophonie ou psychomotricité

3.

Thérapie

assistée par le cheval

Démarche thérapeutique

visant l'évolution et l'épanouissement de l'individu grâce au média

qu'est le cheval

© Juliette Masure - Médiation Équine 2020. Mentions légales.